Vous êtes ici : Accueil / La SHCB raconte… / La vie du docteur Vivier 1848 – 1930 >>

La vie du docteur Vivier 1848 – 1930

Paul Marie Joachim Vivier (1848-1930)

Paul Vivier naquit dans l’Aveyron où il passa toute sa jeunesse et y fit ses études.

Après avoir passé plusieurs années au séminaire, Paul, qui avait choisi la vie ecclésiastique, renonça, malgré lui, à devenir prêtre, sa première vocation. Il décida de s’expatrier à Paris pour y entreprendre des études de médecine qu’il termina par une thèse présentée en 1885.

Très vite il vint s’installer au Châtelet-en-Brie où il exerça avec beaucoup d’abnégation et de sérieux son métier.

Entre 1914 et 1918 il dirigea l’hôpital auxiliaire d’Héricy qu’il avait créé avec la générale Cornille. Il reçut un grand nombre de blessés de la Grande Guerre, qu’il soigna et qui lui en furent reconnaissants jusqu’à sa mort en 1930.

Il participa activement à la vie du village. Mais c’est aussi par l’amitié qui le lia au célèbre sculpteur Auguste Rodin durant près de 30 ans qu’il resta dans les mémoires des châtelains.

Lui, qui soigna Rose Beuret, l’épouse du grand maître, reçut dans sa maison, ce couple toutes les fois qu’il désirait venir se reposer et respirer l’air de de la Brie.

 

Auguste Rodin et Rose Beuret

Couple Vivier

 


Hôpital auxiliaire d’Héricy : P. Vivier à droite debout.

En raison des services rendus à la nation, il fut décoré de la légion d’honneur en 1921.

Il mourut, à l’âge de 82 ans et fut enterré dans le cimetière du Châtelet.

 

suivant ->