Vous êtes ici : Accueil / Nos expositions / Le Lendemain 1912-2012 >>

Le Lendemain 1912-2012

100 ans au service d’une cause

 

La SHCB a organisé du 24 novembre au 2 décembre 2012, une exposition retraçant l’histoire de l’association Le Lendemain, créée le 10 novembre 1912 pour venir en aide aux familles endeuillées.

Au-delà des pratiques du Lendemain connues de tous, nos recherches nous permirent de découvrir quelles furent les motivations des initiateurs de cette idée originale et quasi unique en France que fut la création de cette association.

Les principales sources d’investigation furent, les procès-verbaux des assemblées générales du Lendemain qui, bien que souvent trop succincts, servirent de fil conducteur.

Les délibérations du conseil municipal, des lettres d’adhérents à l’association, vinrent donner vie et corps au passé du Lendemain.

Les rencontres et les témoignages de quelques compatriotes châtelains ayant été acteurs ou rapportant des propos de leurs ascendants, parents ou grands-parents, furent riches d’enseignements grâce aux nombreuses anecdotes évoquées.

Les missions du Lendemain évoluèrent au fil du temps, le rythme des actions menées fut différent selon les périodes non sans difficultés pour les faire aboutir.

Sept présidents en cent ans, se sont succédés, tous avec une détermination à toute épreuve, mais chacun avec des réussites diverses, à commencer par le premier d’entre eux, le fondateur, Emile Foiret, accompagné dans cette aventure par 4 comparses.

Ils avaient pour nom, Prosper Combrisson, Antoni Thomas, Emile Blanchard et Eugène Lépicier.

Les missions premières qu’ils se fixèrent furent celles de solidarité, d’aide morale et de secours financier pour accompagner les familles dans la peine.

Malgré l’interruption des activités de l’association, à deux reprises, en raison des conflits mondiaux qui touchèrent notre pays, Le Lendemain sut renaître de ses cendres avec toujours plus de vigueur grâce à la ténacité de certaines personnes de caractère que nous aurions bien aimé croiser.

A partir des années 50, les missions se diversifièrent.

Le président Eugène Cauwet, émit l’idée d’organiser des convois. Ce fut un moment fort dans la vie de l’association.

En effet, ce personnage charismatique s’il en est, mit plusieurs années et toute son énergie, à lutter contre l’adversité pour finir par imposer à tous, son corbillard hippomobile.

Des convois hippomobiles aux convois motorisés, voilà les nouveaux changements opérés par l’association durant toute la deuxième moitié du XXe siècle.

Le Lendemain prit un autre grand virage dans les années 60, quand il choisit d’assumer, en plus de ses autres missions, le service extérieur.

A savoir, la mise en bière, le transport et l’inhumation.

Par cette évolution significative, l’association Le Lendemain devenait un vrai service de Pompes Funèbres qui n’avait rien à envier aux professionnels.

C’est parce que des centaines de personnes donnèrent de leur temps et de leur énergie, bénévolement que Le Lendemain devint ce qu’il est aujourd’hui.

 

La SHCB aura une fois de plus été fidèle à sa mission :
 » Faire revivre le passé, une passion d’aujourd’hui « .

 

 

M. Jean-Claude Radigon, président de la SHCB, ici à gauche en conversation avec M. Guy Foiret, petit-fils du président fondateur.
(photo : Yves Delassus, collection SHCB)

M. Bernard Thiesselin, président du Lendemain, M. Jean-Claude Radigon, président de la SHCB, avec les porteurs-chauffeurs, lors de la cérémonie d’ouverture de l’exposition.
(Photo: André Pilon)

 

Vue générale d’une partie de l’exposition
(photo : Yves Delassus, collection SHCB)

 

La SHCB poursuit cette aventure en réalisant une brochure rétrospective de l’exposition:

«1912-2012, Le Lendemain, 100 ans de l’association»

Elle sera éditée dans le courant du premier trimestre 2013